Test du Xiaomi Mi-band 6, le bracelet connecté qui en a dans le ventre

C’est devenu une habitude. Chaque année depuis 2015, Xiaomi nous propose une nouvelle version de son bracelet connecté. Revoilà donc la marque avec son petit dernier, le Mi-Band 6.

Très performant avec un tout petit prix, il rencontre beaucoup de succès auprès des personnes qui souhaitent un tracker d’activités simple et pas cher.

Alors, quel lot de nouveautés apporte ce nouveau modèle ? C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Bracelet Xiaomi Mi band 6 éteint

Mi-Band 6, des caractéristiques plus poussées

Une des principales modifications par rapport au Mi-Band 5 est la taille de l’écran. Entendons-nous, on ne parle pas ici des dimensions, bien que celles-ci aient très légèrement augmenté (c’est à peine perceptible), mais bel et bien de l’affichage.

Une dalle plus grande pour une meilleure visibilité

La dalle du bracelet connecté Mi-Band 6 s’agrandit pour passer de 1,3 pouce pour son prédécesseur à 1,56 pouce. Quant à la résolution, elle a  pris du poids avec 152*486 pixels.

Luminosite au soleil Xiaomi Mi band 6

Et ça change tout. On gagne de la place, la navigation est plus facile, l‘écran plus lisible. La fluidité n’est pas en reste, ça défile d’un seul mouvement de doigt. C’est un vrai bonheur de l’utiliser et de naviguer entre les différents paramètres.

Bien entendu, Xiaomi a gardé un écran Oled avec une luminosité maximum de 450 nits, ce qui permet d’y voir assez quand il fait soleil, même si je trouve que ça pourrait être mieux. Mais pour cette gamme de prix, c’est déjà très bien

Petit plus qui peut paraître négligeable, mais qui va combler de bonheur ceux qui ne supportent pas les écrans sales, celui-ci a subi un traitement antitrace de doigts qui fonctionne très bien.

En ce qui concerne l’étanchéité, le Mi-Band 6 affiche 5 ATM. On peut donc nager avec ou prendre sa douche en prenant garde à ne pas diriger le jet d’eau dessus.

Un bracelet toujours aussi confortable

On ne change pas une équipe qui gagne. C’est pourquoi la marque a conservé son bracelet en silicone, hypoallergénique et maintenant antibactérien. Même en le portant 24 h/24, aucune rougeur n’est apparue.

Entre le confort et son poids (12 grammes) il se fait  vite oublier et on peut dormir avec sans souci.

Une grosse autonomie… sur le papier

Doté d’une batterie de 125 mAh, le Mi-Band 6 promet 14 jours d’autonomie. Ce qui est vrai s’il est constamment en veille.

 Dès lors qu’on utilise la fréquence cardiaque et d’autres mesures automatiques, on tourne plus facilement sur une semaine… voire moins si on utilise certaines fonctions comme l’arrêt de la veille quand on bascule le poignet, ce qui est mon cas. Je tiens environ quatre jours ce qui n’est pas trop mal avec tout ce que j’ai activé.

Mais pas de souci, dans tous les cas, il ne vous lâchera pas, car le bracelet se recharge en moins de deux heures. Mesure faite, il m’a fallu 1h15 pour passer de 5 à 100 %.

Un bracelet connecté très complet

Après les caractéristiques techniques, nous allons nous pencher sur les fonctionnalités qui débarquent sur cette presque montre connectée.

En plus des trackers d’activités et santé classiques, le MI-Band 6 s’est également doté du mode SpO2  et a amélioré la réception des messages en incluant les émoticônes.

Cette fonction est néanmoins bancale puisque dans les faits, très peu sont pris en charge et s’affichent. On peut également recevoir les notifications des applications désirées en les paramétrant dans Mi-Fit, ainsi que les appels. Mais on ne peut pas répondre.

Du côté des paramètres, rien de bien neuf. On retrouve les  réglages habituels pour configurer son bracelet connecté, comme la luminosité, la possibilité de mettre son écran en veille, la fonction ne pas déranger… 

Nous avons aussi la possibilité de contrôler l’appareil photo de notre smartphone, de localiser ce dernier si on le perd de vue, de changer la musique puisque le MI-Band 6 permet de se connecter aux applications musicales, et tout un tas d’autres tâches comme le chronomètre, l’alarme ou le minuteur.

Vous l’aurez compris, c’est un bracelet connecté très complet qui dispose de tout ce dont on pourrait avoir besoin au quotidien. Petit regret tout de même, il n’y a toujours pas le NFC ni le GPS.

Bien entendu, on peut également personnaliser le cadran.

Un bracelet connecté qui veut nous redonner la santé

Le Xiaomi Mi-band 6 est un excellent bracelet connecté pour ceux qui se soucient de leur santé. Sans être aussi précis qu’une montre connectée haut de gamme ou du matériel médical, il reste cependant une alternative pas chère pour surveiller et donner une idée de son état général.

Il nous pousse également à bouger, puisqu’il vibre si on reste trop longtemps assis.

Ainsi, il intègre plusieurs outils que nous allons détailler un peu plus.

Le capteur de fréquence cardiaque

C’est le grand classique des montres et bracelets connectés. Si celui du Mi-Band 5 n’avait pas convaincu, celui du nouveau modèle est plus précis et permet de surveiller efficacement son rythme cardiaque.

On peut soit l’activer manuellement directement sur la montre, soit programmer une détection via l’application. Et bien entendu, il nous préviendra en cas d’anomalie.

La mesure de la saturation en oxygène

Est-ce l’effet du covid ? On ne sait pas trop, mais toujours est-il que de plus en plus de trackers ont intégré la fonction SpO2.

Cette mesure se fait manuellement, en serrant bien le bracelet contre son poignet.

Le tracker de sommeil, bien mais a du mal à suivre

Le sommeil est le premier pas vers une bonne santé. C’est ainsi que le tracker de sommeil est présent sur presque toutes les montres connectées et le Mi-Band 6 ne fait pas exception à la règle.

Il suit notre sommeil sans intervention de notre part et on peut lire les résultats le lendemain en allant sur l’application.

Personnellement, je le trouve assez efficace, même s’il a du mal à savoir quand je suis réveillée. De même, il ne détecte pas mes siestes, ou alors à des horaires où je n’en fais pas, comme on peut le voir ici.

Notez que certaines personnes ont résolu le problème avec les versions précédentes en utilisant d’autres applications, ce qui laisse sous-entendre que le souci viendrait de Mi-Fit et non du bracelet en lui-même.

Mais pour le sommeil de nuit, ça ne fait pas trop mal le travail.

Petite nouveauté : un suivi de la qualité de la respiration quand on dort est maintenant disponible, en version bêta.

Outil respiration Xiaomi Mi Band 6
Outil respiration Xiaomi Mi Band 6

Surveillance du stress

Une fonctionnalité que beaucoup apprécient : la mesure du stress. Les résultats sont lisibles directement sur le Mi-Band 6 et sur l’application où un graphique permet de visualiser les données sur la journée.

Utile pour connaître les moments où nous sommes plus stressés pour y remédier.

En complément de ce petit outil sympathique, la fonction respiration propose un exercice pour gérer les crises d’angoisse.

De mon côté, je m’en sers régulièrement et je trouve ça très agréable d’être guidé.

Xiaomi pense aux femmes, et on aime ça

Si on surveille nos cycles menstruels, le Mi-band 6 nous change la vie.

Fini les croix sur le calendrier, on retrouve toutes nos données sur l’application. Mieux, on peut également noter le premier jour de ses règles directement sur le bracelet, ce qui nous évite de sortir notre smartphone.

Parfait pour éviter les mauvaises surprises ou détecter une anomalie. Merci Xiaomi.

Le compteur de pas

Bien entendu, le bracelet intègre un compteur de pas. Attention de ne pas confondre avec l’activité « marche ». En effet, le compteur de pas se fait automatiquement, et on peut même se fixer des objectifs, afin de se motiver à bouger davantage.

PAI

Le PAI est un score journalier qui s’appuie sur les données comme la fréquence cardiaque et l’activité physique. Le but est de gagner le plus de points possible pour approcher de 100.

Certains vont trouver ça gadget, d’autres motivant, mais ça a le mérite d’exister.

Le Mi-band 6, un bracelet connecté conçu pour le sport

Si les fonctionnalités santé sont importantes, le suivi d’activités est l’une des principales fonctions de tous les modèles Mi-Band.

Cela se confirme encore une fois ici.

Un plus grand nombre d’activités

C’était un des arguments phares du Mi-Band 5, et ça continue avec le Mi-Band 6. Le nombre d’activités s’agrandit encore, permettant de couvrir plus de sport. Ainsi, vous pourrez retrouver :

  • course en plein air ;
  • course sur tapis ;
  • marche ;
  • vélo (plein air) ;
  • vélo d’appartement ;
  • rameur ;
  • vélo elliptique ;
  • natation ;
  • yoga ;
  • corde à sauter ;
  • exercices.

S’ajoute à tout cela la danse, fitness, HIIT, mais aussi le sport collectif comme le volley ou le basket.

En tout, on a le droit à 30 activités physiques ce qui va convenir au plus grand nombre.

Suivi d’activité automatique

En voilà une fonctionnalité sympathique. Si on a toujours la possibilité de démarrer manuellement une activité, le bracelet peut le faire automatiquement au bout de quelques minutes. Mieux, il rattrape les données du laps de temps dont il a eu besoin pour reconnaître le sport qu’on est en train de faire.

Mon avis sur le Xiaomi Mi-Band 6

Si j’avais totalement délaissé le Mi-Band 5, j’attendais le 6 avec beaucoup d’impatience. Avec son plus grand écran, un meilleur capteur de fréquence cardiaque et un plus grand choix d’activités, il avait de quoi faire rêver.

Cadrans disponibles Xiaomi Mi Band 6

Et je ne suis pas déçue. Très complet, ce bracelet connecté conviendra aussi bien aux petits budgets qu’à ceux qui cherchent un tracker sans fioriture et très intuitif.

Certes, il y a encore quelques défauts comme le suivi du sommeil qui semble un peu à la traîne, mais cela sera largement suffisant pour un usage quotidien.

En somme, c’est un excellent bracelet connecté que vous pouvez acheter les yeux fermés.

Vous pouvez retrouver le MI-Band 6 à un prix oscillant entre 50 et 60 euros, voire 40 dans certaines boutiques.