Avis sur le micro-casque HyperX Cloud Orbit S

L’année dernière, le spécialiste de l’audio haut de gamme Audeze a lancé son casque gamer Mobius, la version audiophile des amateurs de jeux vidéos. À présent, l’entreprise s’est associée à HyperX pour livrer cette même technologie dans un casque gaming plus ou moins similaire mais avec un prix moins élevé. Il s’agit du Cloud Orbit S. Le pack présente toutes les caractéristiques les plus intéressantes, ce qui le rend attrayant et apprécié. Il est par exemple fourni avec des haut-parleurs magnétiques planaires. Normalement, ces dispositifs et leur fonction sont réservés aux appareils audio plus coûteux. Pourtant on en profite déjà à petit budget, et on bénéficie même d’un suivi de la tête en 3D, histoire de favoriser son surround numérique. Avec son système de rembourrage en peluche et son micro amovible, il a des atouts pour plaire. Zoom sur ce casque très prometteur.

Comment trouvons-nous le Cloud Orbit S ?

Certes, le Cloud Orbit S est un peu plus cher que la majorité des casques HyperX, et pourtant on peut dire qu’il a tous les atouts pour être classé parmi les meilleurs casques de jeu avant même que l’on ne l’utilise. On remarque tout de suite son revêtement et son serre-tête robuste et bien entendu, sa construction bien finie. Son look classique et distingué est caractérisé par sa finition en noir mat. Lorsque vous portez ce casque, ses coussinets en mousse à mémoire de forme le rendent confortable, donc vous pouvez sans difficulté l’utiliser à longueur de journée et même pendant la nuit durant vos parties de jeux. Vous n’avez pas l’impression que votre tête est emmaillotée, et c’est une bonne chose pour certains joueurs. Ce qui est dommage c’est que d’autres apprécient le fait de sentir leur tête enveloppée. En tout cas, avec la forte chaleur du moment, mieux vaut investir dans quelque chose de discret et compact.

Bien entendu, on a fait au complet le test et nous devrons alors parler de la qualité sonore. D’ailleurs il s’agit du facteur le plus important en termes de choix d’un casque de jeu. Heureusement, nous n’avons pas été du tout déçu sur ce point après avoir testé le Cloud Orbit S.  Par-dessus tout, le son est extrêmement clair.  Des voix, des pas, d’étranges murmures autour, on les entend à travers oreillettes. Il est même très facile de distinguer les couches de texture dans les jeux audio, la musique, les podcasts, bref, tout ce dont il faut percevoir pour évoluer vers le niveau suivant, encore et encore.

Quelles sont les faiblesses de ce casque gamer ?

En accord avec l’esprit de l’Audeze haut de gamme, le casque gamer est un peu moins base-forward que la plupart des casques de jeu que nous avons pu utiliser. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, à moins que vous ne vous attendiez à avoir les tympans hyper sollicités à chaque fois qu’il y a du bruit.  Cela dit, il y a un réglage « balistique » si vous aimez vos jeux de cette façon. Il est possible de permuter entre les 8 profils d’égalisation du Cloud Orbit S en se servant des commandes embarquées ou du logiciel « Orbit » d’HyperX.

Le microphone fait bien son travail.  Comme c’est le cas pour certains wishbones à fil de réglage, on peut trouver difficile l’arrivée à l’endroit où l’on souhaite, du moins juste au début. Par la suite, votre voix devient douce et agréable une fois que vous passez cette première phase. En tout cas, nous apprécions le fait que le micro soit amovible, car comme la plupart des joueurs, on préfère l’enlever quand on ne joue pas à des jeux multijoueurs.

Qu’est-ce qui distingue l’HyperX Cloud Orbit S ?

Le paramètre de différenciation lié à l’HyperX Cloud Orbit S peut se trouver dans l’audio positionnel en 3D. Au moyen de la technologie Waves NX 3D d’Audeze, le Cloud Orbit S suit les mouvements de votre tête pour simuler un son surround 7.1. De surcroit, il utilise votre position pour régler le son qui devrait s’élever lorsque vous tournez votre tête vers l’avant et s’affaiblir dans le sens contraire. C’est subtil, mais on s’est surpris à plus mouvoir la tête qu’à déplacer les yeux pour répondre à nos attentes en son, ce qui constitue la plus grande raison pour laquelle nous prisons ce produit.

Tout n’est pas parfait dans cette construction. Le logiciel de configuration HyperX, qui est presque identique au logiciel Audeze pour l’Orbit, peut s’avérer relativement obtus. Configurer le suivi 3D, qui inclut la saisie de la circonférence de votre tête, pourrait vous sembler bizarre. Aussi, pour être franche, je n’apprécie personnellement pas le menu de sélection du profil sonore parce qu’il ne présente aucune description de la fonction de chaque réglage d’égaliseur. Heureusement, on obtient l’aide qu’on recherche dans le manuel du logiciel HyperX Orbit. Cela implique une autre recherche préalable, celle de l’outil qui est en temps normal disponible sur le site Web d’HyperX.


TAGS :

Comment trouvons-nous le Cloud Orbit S ?
Qu’est-ce qui distingue l’HyperX Cloud Orbit S ?